Épisode 2 : Creo ergo sum

 33 min
12/03/2020

Aujourd’hui, on parle de banane scotchée sur un mur pour 120.000 dollars et on demande à Jésus ce qu’il en pense. Oui, aujourd’hui on parle d’artistes, de prophètes et de transgression.

« De l’urinoir de Duchamp à la banane de Cattelan : le monde de l’art s’est-il fait banané ? » Chronique France Culture « La Théorie » par Mathilde Serrell (11/12/2019) ; Fontaine, Marcel Duchamps (1917) ; Merde d’artiste, Piero Manzoni  (1961) ; Black Mirror (2011-2014) série télévisée de Charlie Brooker, saison 1 épisode 2 « Quinze millions de mérites » ; livres d’Ézéchiel et Osée, La BibleLe Déjeuner sur l’herbe, tableau d’Édouard Manet (1863), Piotr Pavlenski ; Soren Kierkegaard ; Kany West, Jesus is King (2019) ; Évangile de Jean, chapitre 2, verset 19 et chapitre 6, verset 54.

Vous pourriez aimer aussi

Jésus résume la loi à deux exigences

Jésus surprend les docteurs de la loi en résumant la loi à deux exigences : aimer Dieu et son prochain, tout le reste en découle.

« Rendre à César ce qui est à César »

Mieux connue sous sa forme devenue proverbe la réponse de Jésus mérite d'être méditée en entier.