Les deux cités selon Augustin

 10 min
15/04/2020

Cité terrestre et cité céleste, loin de s’opposer elles se conjuguent pour ceux qui aiment Dieu.

« Deux amours ont fait deux cités. L’amour de soi jusqu’au mépris de Dieu a fait la cité terrestre; l’amour de Dieu jusqu’au mépris de soi, la Cité céleste. » La Cité de Dieu, 14, 28.

« Les deux cités sont enchevêtrées et mélangées l’une à l’autre en ce monde, jusqu’à ce que le Jugement dernier les sépare. » La Cité de Dieu, 1, 35.

« La nature, endommagée par le péché, enfante des citoyens de la cité terrestre. La grâce, libérant la nature du péché, enfante des citoyens de la Cité céleste. » La Cité de Dieu, 15, 2.

« La cité mauvaise fait son chemin du début à la fin, et la Cité bonne se constitue grâce au changement de ceux qui étaient mauvais. » Commentaire sur le Psaume 61, 7.

Production : Association culturelle Nicolas et Dorothée de Flüe / Invité : Jean-Marie Salamito

Vous pourriez aimer aussi

Émile Ackermann : jeune, Français et rabbin…

Émile Ackerman est un jeune Français au parcours singulier: podcasteur, nouveau papa et bientôt Rabbin Juif Orthodoxe. Il nous fait découvrir un monde fascinant ou...

L’exemple d’une veuve et d’un lépreux

Les habitants de Nazareth ne vont pas recevoir la grâce annoncée par Jésus. Ils vont trouver une stratégie d’évitement, ils contester sa personne au lieu...

Nos séries podcasts