5 min pour comprendre la nouvelle traduction du « Notre Père »

Le nouveau « Notre Père » est entré en vigueur le 3 décembre 2017. Quels sont les enjeux de ce changement ? La réponse d'Agnès von Kirchbach

Le nouveau « Notre Père » est entré en vigueur le 3 décembre 2017. Les fidèles des paroisses ne diront plus « Ne nous soumets pas à la tentation » mais « Ne nous laisse pas entrer en tentation ». Agnès von Kirchbach, pasteur de l’Église protestante unie de France et enseignante à l’ISEO (Institut supérieur d’études œcuméniques) , apporte son éclairage sur les enjeux de ce changement.

Cette vidéo fait partie de la série : 5 min pour comprendre
Production : Fondation Bersier
Diffusion : Campus protestant
Journalistes : Jean-Luc Mouton et Antoine Nouis
Invitée : Agnès von Kirchbach

Dans le même format