Quand la Pologne chassait les rescapés de la Shoah

L'éditeur Eric Peyrard présente le dernier livre de Janka Kaempfer ''Adieu Varsovie''. L'auteure témoigne de son départ forcée de Pologne en mars 1968, alors que le pays est touché par une vague d'épuration concernant les Juifs.
 7 min
25/06/2021 | Histoire

Mars 1968 met une fin brutale à ma vie en Pologne. Je me découvre Juive et indésirable. Je dois quitter un pays que je croyais le mien, des amis chers et un avenir devenu impossible. Cet exil met également fin à ma famille. Ignacy, mon père, qui a perdu presque toute sa famille dans la Shoah, part au Canada ; Irena, ma mère, combattante de l’Organisation Juive de combat durant l’Insurrection de Varsovie, rejoint son nouveau mari en Italie, et moi, je vais faire mes études en Suisse. De leur passé agité et douloureux, Irena et Ignacy ne voulaient pas parler. Ici, ils se confient enfin. Au moins un peu. Parce que personne ne doit disparaître sans laisser de trace.

Adieu Varsovie

Coproduction : Campus protestant / Editions Ampelos
Date de parution : 8 mars 2021
Intervenant : Eric Peyrard

Vous pourriez aimer aussi