Béatitudes et anti-béatitudes

Le texte sur les béatitudes est souvent mis en parallèle avec le don de la Torah sur le mont Sinaï dans le livre de l’Exode. Explications.

13.02.2022 : Luc 6.17,20-26 – Le sermon dans la plaine (1)

Béatitudes et anti-béatitudes

Introduction

Dans le parallèle de l’évangile de Matthieu, Jésus a délivré ce sermon sur la montagne. Là Jésus est descendu de la montagne où il avait appelé ses disciples pour aller à la rencontre de la foule.

Ce texte est souvent mis en parallèle avec le don de la Torah sur le mont Sinaï dans le livre de l’Exode. Moïse était alors monté sur la montagne pour recevoir la loi. Dans l’évangile, l’homme n’a plus besoin d’escalader une montagne, c’est l’Évangile qui descend jusqu’à lui dans la plaine où il se trouve.

Points d’exégèse

Attention sur deux points.

Titre : Les béatitudes un portrait

Souvent nous sommes mal à l’aise avec la radicalité des béatitudes, mais avant d’entendre ce récit comme un programme, nous devons l’entendre comme un portrait. Qui a été le pauvre, celui qui a eu faim, qui a pleuré et qui a été détesté et exclu sinon le Christ lui-même.

Nous pouvons entendre de la façon suivante : Puisque pour toi, le Christ a été le pauvre et le persécuté, il t’est possible de trouver une raison de vivre jusque dans tes pauvretés et malgré ceux qui te détestent.

Titre : Accomplissement du programme d’Es 61

Lors du récit de la prédication de Jésus à la synagogue de Nazareth, nous avons entendu qu’il s’est présenté comme celui qui accomplissait le programme d’Ésaïe 61 qui parlait d’une bonne nouvelle pour les pauvres, d’une libération pour les opprimés et d’une année de grâce. Dans le récit des béatitudes, il développe ce programme.

Pistes d’actualisation

1er thème : Heureux les pauvres

Matthieu a spiritualisé la première béatitude en parlant des pauvres en esprit. Luc dit heureux les pauvres sans rien ajouter, et pour être sûr qu’on a bien compris, il ajoute : Quel malheur pour vous, les riches ! Vous tenez votre consolation !

Cette béatitude s’adresse à des disciples qui ont tout quitté pour suivre Jésus, ils sont devenus des pauvres, mais du plus profond de leur pauvreté, Jésus leur assure qu’ils vivent le royaume de Dieu, comme cela a été annoncé à d’autres pauvres : les bergers, les malades, les démoniaques, les lépreux.

Avec cette béatitude, les disciples vivent le renversement de l’Évangile qui avait été annoncé dans le cantique de Marie : Il a fait descendre les puissants de leurs trônes, élevé les humbles, rassasié de biens les affamés, renvoyé les riches les mains vides (Lc 1.52-53).

2e thème : Le malheur d’être riche

Est-ce un malheur d’être riche ? Jésus poursuit dans le paradoxe. Dans l’évangile, il n’est pas mal d’être riche, il est difficile, très difficile, d’être riche tout en restant disciple et disponible : Il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu (Mt 19.24). Il est difficile de se remettre à Dieu en toute chose en étant riche, car nos richesses nous crient à l’oreille : « Confie-toi en nous ! » Un commentaire rabbinique raconte que chaque patriarche a eu une épreuve : celle d’Abraham était la richesse. Son mérite est d’être resté à l’écoute de Dieu malgré ses richesses.

Paul est plus pragmatique dans son adresse aux riches de l’épître à Timothée : Enjoins à ceux qui sont riches dans le monde présent de ne pas être orgueilleux et de ne pas mettre leur espérance dans des richesses incertaines, mais en Dieu qui nous donne tout largement, pour que nous en jouissions. Qu’ils fassent le bien, qu’ils soient riches de belles œuvres, disposés à partager, solidaires (1 Tm 6.17-18).

3e thème : Les dernières béatitudes

La béatitude la plus difficile à entendre est la dernière qui dit : Heureux êtes-vous lorsque les gens vous détestent, lorsqu’ils vous excluent, vous insultent et rejettent votre nom comme infâme, à cause du Fils de l’homme. Réjouissez-vous en ce jour-là et tressaillez de joie, parce que votre récompense est grande dans le ciel.

Comment être heureux dans la détestation, l’insulte et le rejet ? Je ne peux l’expliquer, mais je peux entendre qu’elle a été vécue par certains.

Dans le livre des Actes, lorsque les apôtres ont été battus dans le temple, le texte dit qu’ils se sont retirés tout joyeux d’avoir été jugés dignes d’être déshonorés pour le Nom (Ac 5.41). Et l’épître de Jacques annonce : Mes frères, considérez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves que vous pouvez rencontrer, sachant que l’épreuve de votre foi produit l’endurance (Jc 1.2-3). Cet enseignement permet de relire les béatitudes ainsi : « Heureux êtes-vous si, par la foi, vous savez être heureux lorsque vous êtes pauvres, que vous avez faim, que vous pleurez et que vous êtes insultés ! »

Une illustration

Un apologue raconte qu’un pauvre fermier arrive au paradis en compagnie d’un homme qui fait partie de l’élite du pays. Au moment où le riche entre, les anges entonnent un choral de Bach, saint Pierre prononce un discours émouvant pour l’accueillir et tous les élus applaudissent. Quand c’est au tour du pauvre fermier d’entrer, il est simplement accueilli par des paroles de bienvenue. Il s’étonne auprès de Saint Pierre et lui dit : « Pendant toute ma vie, j’ai dû travailler dur et les riches ont souvent été arrogants. Je croyais qu’au ciel il y avait égalité entre les hommes, mais ici aussi, selon qu’on est riche ou pauvre, on est traité différemment ? » Saint Pierre lui répond : « Détrompe-toi, ici tout le monde est traité de la même façon. Mais aujourd’hui, il s’est passé quelque chose de très spécial. Des pauvres fermiers, on en reçoit tous les jours alors que c’est la première fois depuis longtemps qu’on trouve un riche qui a su rester pauvre. »

Pour aller plus loin :
Le pasteur Antoine Nouis reçoit Christine Pedotti, écrivain, journaliste et directrice de la rédaction de Témoignage Chrétien, pour discuter de Luc 6, 17 et  20-26 : https://campusprotestant.com/video/les_beatitudes_dans_l_evangile_de_luc/

Production : Fondation Bersier
Intervenant : Antoine Nouis

Vous pourriez aimer aussi