Les grands principes du protestantisme : L’Ecriture seule

La connaissance de Dieu se trouve dans l’Écriture, nous n'avons pas besoin de l’Église pour interpréter l’Écriture.
 5 min
21/03/2017 | Théologie 5 min pour comprendre

Pour Luther, le Christ est le point mathématique de l’Ecriture, c’est-à-dire ce qui crée son unité, la clé qui ouvre l’Ecriture. Même si 600 versets s’expriment en faveur de la justice des œuvres, ils ne confondront pas celui qui a compris le véritable message de l’Ecriture, à savoir, le Salut par la foi seule.

Valérie Duval-Poujol : « Le principe qui me touche le plus chez les protestants, c’est Sola Scriptura, l’Ecriture seule. C’est l’Ecriture qui est notre référence et notre nourriture. »

Marie-José Mare : « Je pense que si on n’avait pas la Parole de Dieu, on serait pauvre. Cette Parole nous apporte des éléments qui, mis bout à bout nous permettent d’avancer dans la connaissance de Dieu et dans la connaissance des autres, qui partagent la même foi. »

Nicola Stricker : « J’aimerais rebondir sur cette idée selon laquelle, notre connaissance de Dieu est pauvre. Cela rejoint une idée réformatrice — nous ne trouvons pas la connaissance de Dieu et de nous-même en nous-même, mais il faut que nous nous mettions à l’école de l’Ecriture. J’ajouterais qu’à travers l’Ecriture, […]

Cette vidéo fait partie de la série :
Les grands principes du protestantisme, par la théologienne Nicola Stricker
Réalisation : JMAGE – Jeremy Frey
Production : JMAGE – Maud Lambert
Diffusion : Meromedia – Isabelle Fiévet-Rossignol

Lire la suite sur le site Regardsprotestants.com

Vous pourriez aimer aussi