La conversion du pêcheur de poissons

La pêche demande de la patience et de la persévérance, deux vertus qui sont essentielles pour être disciple.

06.02.2022 : Luc 5.1-11 – Appel de Pierre

La conversion du pêcheur de poissons

Introduction

Dans le chapitre précédent, le commencement du ministère de Jésus se dérouler dans les synagogues de Nazareth et de Capharnaüm. Comme la foule se fait pressante, il est obligé de fuir dans un lieu désert, mais même là il est rattrapé. Alors qu’il commence à prêcher au bord d’un lac, la foule le presse au point de devenir menaçante. Jésus demande à un pêcheur de pouvoir monter dans sa barque pour mettre un peu de distance entre lui et la foule. Le pêcheur ne se méfie pas, c’est à la foule que Jésus parle jusqu’au moment où il se trouve interpellé.

Points d’exégèse

Attention sur deux points.

Titre : Les pêcheurs de l’évangile

Les quatre premiers disciples de l’évangile ne sont pas des théologiens ou de grands spécialistes de la loi, mais des pêcheurs, des travailleurs de la mer. C’est dans la vie quotidienne de ces hommes que l’évangile va se dévoiler.

La pêche demande de la patience et de la persévérance, deux vertus qui sont essentielles pour être disciple. Les échecs font partie de la vocation comme la situation de Pierre au début du récit qui a travaillé toute la nuit sans rien prendre, mais la persévérance qui consiste à jeter encore son filet finit par être payante.

Titre : Laissant tout, ils le suivirent

L’immédiateté de leur réponse interroge. Il arrive qu’une seule décision change le cours d’une vie ! A propos de la conversion Drewermann a écrit : « Une conversion n’est jamais le résultat d’un pur hasard. Elle survient à la façon d’une source qui, après s’être alimentée longtemps sous les mètres de sable et de gravier, fait un jour éclater la croûte de la terre pour jaillir en surface. Ainsi la conversion est-elle une réponse à une question longtemps tue. »

Les pêcheurs ont fait une pêche exceptionnelle, on pourrait s’attendre qu’ils profitent de cette bonne partie de pêche pour vendre leur récolte, ce qui leur permettra de rembourser leurs dettes ou d’avoir une avance de trésorerie. Au lieu de cela le texte dit qu’ils laissèrent tout et le suivirent. Avec Jésus, ils ont trouvé une raison de vivre plus importante que toutes leurs activités commerciales. Quand on découvre l’Évangile, il devient prioritaire sur tout le reste.

Pistes d’actualisation

1er thème : Le mouvement de la foi

Avant de bénéficier d’une pêche surabondante, Pierre a accueilli Jésus dans son bateau, il a avancé en eau profonde, il a obéi à la parole qui lui demande de jeter son filet et il a jeté son filet. Ces quatre actions correspondent aux différentes étapes de la foi : Accueillir la personne du Christ dans son histoire – accepter de se laisser bousculer pour s’aventurer hors de notre zone de confort – entendre la parole du Christ sur sa situation particulière – oser encore jeter le filet de la parole et du geste de solidarité.

Toutes les pêches ne sont pas miraculeuses, mais toutes les pêches qui ont été fécondes ont été précédées par ces différentes étapes.

2e thème : De la grâce à la conversion

La logique humaine est : l’homme se tourne vers le Christ et ce dernier lui répond par la grâce. Dans ce récit, la grâce précède la conversion. Pierre ne se déclare pas pécheur devant Jésus parce que ce dernier lui a fait un discours moralisant, mais parce qu’il lui a fait grâce.

Pour illustrer la démarche de foi comme conséquence de la grâce, un sage a fait la comparaison suivante : Il en va de la conviction du péché comme d’un pare-brise poussiéreux et maculé. Tant que nous roulons dans une forêt épaisse par temps de brouillard, nous ne voyons pas la couche grise qui couvre notre pare-brise. Mais dès que nous sortons de la forêt et du brouillard pour entrer dans une zone ensoleillée, la lumière frappe notre pare-brise et nous révèle toutes les tâches et les impuretés qui nous empêchent de voir la route et le paysage.

3e thème : La vocation de Pierre

Après que Pierre s’est agenouillé aux pieds de Jésus, ce dernier lui adresse sa vocation : N’aie pas peur ; désormais ce sont des êtres humains que tu prendras. Pierre aura peur dans son ministère, cela le conduira à renier le Christ au moment où la situation devient dangereuse, et lui arrivera encore d’avoir des journées stériles, mais cette expérience fondatrice restera le rocher sur lequel est enracinée sa vocation. J’aime à penser que chaque fois qu’il a été pris par le doute ou la lassitude, il a fait mémoire de cette expérience fondatrice et il a à nouveau entendu cet appel à ne pas avoir peur.

Une illustration

Une histoire de la tradition soufie montre que parfois c’est la grâce et non la peur du jugement qui transforme les cœurs. Un sage, Malik, avait pour voisin un jeune débauché aux mœurs dissolues. Après avoir longuement prié, le sage décide d’aller voir son voisin pour lui annoncer le jugement de Dieu, mais ce dernier lui répond qu’il est l’ami de Dieu et que ce dernier est trop miséricordieux pour le punir de ses mauvaises actions. Le sage rentre chez lui, dépité de cet échec. Dans les mois qui suivent, le jeune voisin persévère dans son mauvais comportement au point de susciter un vrai malaise chez Malik qui prend la décision de tenter une nouvelle fois sa chance. Alors qu’il est en chemin pour reprendre son voisin, il entend une voix qui descend du ciel. « Laisse mon ami tranquille ! » Malik est bouleversé et se prépare à rentrer chez lui lorsque son jeune voisin sort de sa maison. Il lui demande pourquoi il a l’air si bouleversé et le sage raconte qu’il était venu pour lui faire des reproches, mais qu’il en est maintenant incapable à cause de la voix qu’il a entendue. Le jeune débauché est bouleversé à son tour, il se repent et dit : « S’il est mon ami, je lui donnerai tout ce que j’ai ». Depuis ce jour, le voisin de Malik est devenu un grand serviteur de Dieu.

Pour aller plus loin :
Le pasteur Antoine Nouis reçoit Christine Pedotti, écrivain, journaliste et directrice de la rédaction de Témoignage Chrétien, pour discuter de Luc 5, 1-11 : https://campusprotestant.com/video/la-peche-miraculeuse/

Production : Fondation Bersier
Intervenant : Antoine Nouis

Vous pourriez aimer aussi

Jésus et la religion

Dans le récit de l’expulsion des marchands du temple Jésus précise sa position par rapport à la religion. Les explications du théologien Antoine Nouis.
 11 min
01/03/2021