La religion provoque-t-elle le fanatisme ?

Dans son livre "L’Église face au fanatisme", le dominicain Philippe Henne montre comment l'Église des premiers siècles s'est opposée au fanatisme. L'auteur répond aux questions de Christelle Poujol, responsable de la librairie protestante 7ici.
 13 min
09/07/2021 | Religions

La religion serait-elle source d’intolérance et de fanatisme ? Pour mieux s’emparer d’une question devenue brûlante, prenons un peu de recul, regardons dans le rétroviseur de l’histoire et fixons notre regard sur les premiers temps du christianisme. Le martyre semble avoir été exalté au point de vouloir détruire la vie. L’ascèse et la mortification ont été parfois prêchées et pratiquées avec un mépris du corps humain et de la santé. Le mariage a été longtemps déprécié au point de dévaloriser l’amour conjugal. Certains grands personnages de l’Église ont été régulièrement accusés d’avoir été des fanatiques : Tertullien parce qu’il écrasait les hérétiques et les philosophes sous des tombereaux d’insultes et d’injures, Origène parce qu’il se serait fait châtrer afin de ne pas succomber à la tentation, Augustin parce qu’il a voulu réduire par les armes l’hérésie donatiste. Sans naïveté et sans cacher la réalité d’une histoire complexe, ce livre montre comment l’Église des premiers siècles s’est opposée au fanatisme.

L'Eglise face au fanatisme - Philippe Henne

Commander le livre sur le site de la librairie protestante 7ici

Coproduction : Campus protestant / Librairie protestante
Date de parution : mars 2021
Intervenants : Philippe Henne, Christelle Poujol

 

Vous pourriez aimer aussi