Le saint, le pauvre et l’hérétique

A travers l'étude de trois figures, Michel Jas analyse les enracinements des hérésies de l'Antiquité tardive et du Moyen Age et leur influence sur la Réforme protestante. Rencontre avec l'auteur.
 5 min
11/06/2019 | Histoire En librairie

Coproduction : Campus protestant / Librairie protestante
Date de parution : 1 décembre 2017
Invité : Michel Jas

Quatrième de couverture 

Le saint, le pauvre et l’hérétique Incroyable bouillonnement spirituel du XIIe siècle qui voit au même moment les cathares fécondant le christianisme médiéval avec, sans doute, quelque apport de Byzance et de la Gnose, saint François d’Assise qui sauve le catholicisme par l’Évangile des derniers qui deviennent premiers et Valdès de Lyon au milieu de tout un groupe exigeant et pauvre qui sème les graines de la Réforme à venir. Ces spiritualités souvent proches et très modernes, dérangeantes pour l’époque, redonnent un élan à un christianisme qui s’institutionnalisait et s’embourgeoisait.

Le saint, le pauvre et l'hérétique : essai critique sur François d'Assise, le saint, le modeste Valdès de Lyon, le pauvre et le curieux Nicétas, théologien du catharisme, presque irréel

Commander le livre sur le site de la librairie protestante

Vous pourriez aimer aussi