Michel Rocard : l’obligation d’agir

Michel Rocard avait accepté de livrer son témoignage sur l’importance de la spiritualité réformée dans son parcours. (Re)découvez le documentaire de Valérie Manuel.
 26 min
26/07/2019 | Éthique Documentaires / Reportages


Michel Rocard avait accepté de livrer son témoignage et avait parlé de l’importance de l’éthique protestante dans son parcours personnel. Pour Présence protestante, il avait évoqué ses années de formation auprès des pasteurs du temple de la rue Madame à Paris, ainsi que sa pratique du scoutisme.

Un événement avait marqué sa vie : en 1945 à quinze ans et en tant qu’éclaireur, on lui avait demandé d’accueillir à l’Hôtel Lutétia les déportés survivants des camps de la mort. Il avait alors découvert l’horreur du nazisme.

En 1988, il était nommé Premier Ministre, alors que la Nouvelle-Calédonie était déchirée par le massacre d’Ouvéa. Il inventait, pour calmer les esprits, une mission de réconciliation qui devait aboutir à un accord de paix.

Dans ce documentaire Michel Rocard était à l’époque, accompagné de :
– Martin Hirsch, créateur du RSA (Revenu de solidarité active).
– Catherine Trautmann, députée européenne.
– Pierre Encrevé, ancien conseiller de Michel Rocard à Matignon.
– Vincent Duclert, historien à l’EHESS (École des hautes études en sciences sociales).
– Jacques Stewart, ancien président de la Fédération protestante de France, membre de la délégation en Nouvelle-Calédonie.

 

Production : France Télévisions
Réalisation : Valérie Manuel
Année de production : 2012

Logo Présence protestante

presenceprotestante.com

Vous pourriez aimer aussi